LE VIGNOBLE D’IROULÉGUY

Histoire

Si certains indices laissent à penser que la vigne était présente en Pays-Basque avant l’ère chrétienne, c’est vraisemblablement avec l’occupation romaine que la viticulture est apparue au IIIème siècle.

A partir du XIIe siècle, les moines de l’Abbaye de Ronceveaux implantèrent un vignoble autour des prieurés d’Irouléguy et Anhaux. Le vin qui en était issu apportait du réconfort aux pèlerins qui cheminaient en direction de St Jacques de Compostelle.

Sous l’impulsion du Vicomte D’Urdos à partir du XVIème siècle, le vignoble connût un fort développement. Cette évolution se poursuivit jusqu’au XIXème siècle.

Malheureusement le phylloxéra au XXe siècle eut raison d’une grande partie de ce vignoble. Beaucoup de paysans ont alors abandonné la vigne pour l’élevage ou d’autres cultures.

Cependant, la réputation du vin demeura intacte. Pour preuve, le 17 décembre 1945 sera créé le premier syndicat de défense des vins d’Irouléguy. Cette étape marque le début du renouveau du vignoble. Puis en 1952 la cave coopérative des vins d’Irouléguy est créée. Dans la continuité de son développement, le vignoble accède à l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) le 29 octobre 1970. Grâce à cette reconnaissance et au travail des viticulteurs le succès des vins d’Irouleguy va croissant.

Entre 1980 et 1995, les surfaces en plantation triplent et l’aire d’appellation compte aujourd’hui 15 communes.

Depuis, les surfaces en plantation progressent à un rythme plus paisible, laissant à l’appellation le temps de gagner en notoriété.

A ce jour, l’appellation compte 11 viticulteurs indépendants et 1 cave coopérative, répartis sur près de 240 ha.

Le terroir

Il est composé d’une multitude de petites parcelles sur des terroirs très divers (grès rouges, ophite du Keuper, calcaires etc..). Ces parcelles pentues (jusqu’à 80% de pente) sont majoritairement cultivées en terrasses, ce qui impose la tradition du travail manuel.

Le vignoble d’Irouléguy bénéficie d’un micro-climat marqué par des automnes d’une rare beauté et l’influence des vents du sud, de septembre à fin octobre.

Les cépages

Les cépages rouges représentent aujourd’hui 85% de la surface plantée.

Le Tannat, spécifique à l’extrême sud-ouest de la France, représente la majorité des surfaces des raisins noirs de l’appellation. Il offre aux vins une structure tannique équilibrée et une typicité de fruits rouges.

Le Cabernet Franc, originaire du piémont pyrénéen, apporte finesse et élégance aux vins et se caractérise par des arômes de fruits rouges

Le Cabernet Sauvignon, cépage marginal de l’appellation, apporte structure et volume avec des arômes de cassis et parfois de piment.

Les cépages blancs représentent à peu près 15% de la surface plantée

Le tannat

 

Gros Menseng

Le Gros Manseng, typique de l’extrême Sud-Ouest, représente la majeure partie des surfaces de raisins blancs de l’appellation. Il apporte aux vins sa fraîcheur, son gras et ses arômes d’agrumes caractéristiques.

Le Petit Manseng, présent quasiment exclusivement dans les appellations de l’extrême Sud-Ouest, offre au vin puissance et volume avec des arômes de fruits exotiques et d’acacia.

Le Petit Courbu, peu répandu sur l’appellation, on ne le retrouve quasiment nulle part ailleurs en France. Il apporte finesse et onctuosité aux vins ainsi que des notes aromatiques souvent minérales.

Les vins de l’appellation Irouléguy

L’Irouléguy se décline sous 3 couleurs : rouge, rosé et blanc.

Les vins rouges sont plutôt charnus, tanniques, de couleur pourpre avec des arômes complexes. Ils se caractérisent par une certaine richesse aromatique et par une élégance, liées aux assemblages des différents cépages. Leur charpente, essentiellement héritée du Tannat, leur apporte une capacité à bien vieillir en cave.

Les vins rosés seront robustes avec des arômes fruités. Très différents de ce que l’on trouve dans d’autres vignobles, les vins rosés d’Irouléguy possèdent un équilibre et une concentration qui leur permettent de bien accompagner les repas.

Enfin les vins blancs, auront des notes florales, de fruits exotiques et une robe dorée avec de légers reflets verts. Ils se caractérisent par une certaine fraîcheur et par leur grande puissance aromatique.